Téléchargez mon guide sur le référencement

Et recevez les derniers articles par mail
trucs-de-blogueuse-guide-referencement

Nofollow or dofollow, telle est la question

J’en parle rapidement dans les pages 18 et 19 de mon guide « Référencer son blog en 20 étapes » : les attributs nofollow et dofollow des liens html jouent un rôle non négligeable dans le référencement de votre blog. (eh non, rien à voir avec les followers de Twitter !)

On va voir plus en détails à quoi correspondent ces termes, comment les utiliser et pourquoi ils sont indispensables.

trucs-de-blogueuse---nofollow-et-dofollow-

A quoi servent les balises nofollow et dofollow ?

Les termes « nofollow » et « dofollow » signifient respectivement « ne pas suivre le lien » et « suivre le lien ». Ils sont utilisés comme attributs pour les liens html, ces liens qui renvoient vers d’autres pages de votre blog ou vers d’autres sites.
Ces attributs sont utilisés par les robots des moteurs de recherche tels que Google pour référencer les pages d’un site.

En effet, la popularité et donc la pertinence d’un site se fait (entre autres) aussi bien par :

  • le nombre de liens qui pointent vers ce site (aussi appelés liens entrants ou backlinks),
  • que de liens sortants (par exemple quand vous faites mention d’un site dans un de vos articles).

 

Quand il crawle un site – autrement dit il visite tous les liens d’un site (ce n’est pas de la nage, quoique il navigue alors ça vient peut-être de la ?), Google suit un a un tous les liens qu’il rencontre. Pour vous donner un exemple par rapport à mon blog :

  • sur la page d’accueil, j’ai le menu qui renvoie vers mes 5 rubriques,
  • dans chacune des pages des rubriques, j’ai plusieurs liens qui renvoient vers les articles de cette rubrique,
  • dans chacun des articles, j’ai des liens qui renvoient soit vers d’anciens articles écrits, soit vers des sites extérieurs.

Cela fait une arborescence en étoile qui permet normalement d’atteindre toutes les pages du blog. Si une page n’est pas accessible par des liens, elle ne sera pas indexée par Google.
C’est par exemple le cas du guide pdf que je vous offre : je n’ai mis aucun lien sur le site mais seulement dans le mail que je vous envoie, donc il ne sera jamais référencé.

Dans mon exemple ci-dessus, il faut que la page d’accueil elle-même provienne d’un lien sur un autre site (backlink ou lien entrant). C’est là l’intérêt de référencer son blog sur des annuaires par exemple.

trucs-de-blogueuse---nofollow-et-dofollow-1

Source : rankspirit.com

Vous l’aurez compris, les balises nofollow et dofollow permettent ainsi à dire aux robots de Google de suivre ou pas un lien pour référencer sa page.

 

Pourquoi ça joue sur le référencement ?

Je vous le dis à plusieurs reprises dans mon guide, Google privilégie avant tout le lecteur : il détermine la pertinence d’un site vis-à-vis de mots-clés recherchés par l’internaute, selon la pertinence perçue par celui-ci. En effet, si Google ne donne pas des résultats qui correspondent à la recherche du visiteur, il ne va plus utiliser ce moteur de recherche pour trouver ses informations.

C’est sur ce principe-là que Google détermine si un site est pertinent ou pas.
Plus il y a de sites qui renvoient vers votre blog, plus Google se dit que votre blog est intéressant, pour qu’autant de monde parle de vous. Et si en plus ces liens sont sur des sites eux-mêmes pertinents et bien référencés, cela augmente d’autant plus votre pertinence.
Dans le cas contraire, si ce sont des sites qui ont été pénalisés par Google qui renvoient vers votre blog, cela peut avoir des conséquences néfastes sur votre référencement. C’est pour cela que certains disent qu’il ne faut plus se référencer sur des annuaires : non, il faut juste faire attention à le faire sur des annuaires sûrs.

 

Pour que les liens entrants aient une incidence sur le référencement, il faut que Google suive ces liens, donc ils doivent être en dofollow. Il ne sert donc à « rien » d’avoir plein de liens vers notre blog s’ils sont en nofollow. Ils apporteront peut-être un peu de trafic mais ne serviront pas au référencement.

 

J’ai dit plus haut que le nombre de liens sortants avait aussi un impact sur le référencement. Dans le schéma ci-dessous, on voit qu’une page d’un site va transmettre sa pertinence à l’ensemble des liens qui sont sur cette page. Dans cette page vous avez aussi des liens internes (comme le lien de votre logo vers la page d’accueil) alors plus il y aura de liens, plus le % que vous allez garder pour vos liens internes sera faible.

trucs-de-blogueuse---nofollow-et-dofollow-3

Vous savez que l’algorithme de Google change très régulièrement et dernièrement les liens en nofollow ne transmettent pas la popularité au lien en nofollow, mais le % transmis n’augmente pas pour autant : par exemple sur le schéma ci-dessus, même si le lien vers la page C était en nofollow, la page B ne recevrait que la moitié de la popularité. Dans ce cas-là il vaut mieux ne pas mettre de lien tout simplement.

Mais encore une fois, Google pénalise les sites qui ne font aucun lien externe pour garder toute leur popularité pour eux. C’est compliqué le référencement…

 

C’est pour cette raison que j’autorise les blogueurs invités à ne mettre que 3 liens maximum vers leur blog lorsqu’ils écrivent un article-invité sur mon blog (que je laisse en dofollow bien sûr).

 

A chaque fois que je parle de transmission de popularité ou pertinence, en fait je fais référence au Page Rank (ou PR). Certains disent qu’il n’est plus aussi important car on peut très bien avoir un bon PR mais peu de visites : en fait le PR n’est plus important comme critère de sélection pour les marques qui recherchent des blogueurs par exemple, mais le fait d’avoir beaucoup de liens entrants pertinents est toujours aussi important pour le référencement, donc à ne pas négliger.

 

Une autre raison de faire attention à ses liens sortants est que si l’on met des liens vers des sites non pertinents voire pénalisés par Google, on risque d’être nous-mêmes pénalisés alors il vaut mieux éviter de faire des liens vers les sites spammeurs par exemple.

 

Quand mettre du nofollow et du dofollow ?

Sur son blog :

Concernant les liens internes : vous l’aurez compris, il faut que tous les liens de votre blog vers vos pages et articles soient en dofollow pour être référencés, ce qui est généralement le cas automatiquement dans les plateformes de blog existantes, il n’y a donc rien à faire.

Il est important de créer ce qu’on appelle un maillage interne avec des liens qui renvoient vers les différentes pages et articles du blog. Plus un article aura de liens qui pointent vers lui (même internes), plus il sera jugé pertinent.

Il y a quand même certains cas où on demande à Google de suivre des liens internes mais de ne pas les indexer: on les met donc en « follow, noindex », par exemple lorsque cela renvoie vers des archives et que cela peut entraîner du duplicate content (je ferai un article à ce sujet bientôt).

 

Concernant les liens externes : lorsque vous parlez d’un produit ou d’un autre site et que vous faites un lien vers celui-ci, si vous faites un lien en dofollow (soit un lien normal vu que c’est en dofollow par défaut), le blog en question bénéficiera de votre référencement. Google trouve pertinent que l’on mette des liens en dofollow car en général on met des liens vers nos sources. Si le site en question est pertinent, cela ajoute de la pertinence à notre blog également sur cette thématique.

Or ces dernières années des sites ont profité de ce critère pour améliorer leur référencement et paient d’autres sites pour qu’ils mettent des liens vers le leur ; comme Google déteste que l’on détourne ses méthodes de calcul, il a pénalisé les sites qui faisaient et acceptaient la vente de liens. Il est donc important dans ce cas-là de mettre des liens en nofollow.

Tout est donc une question d’équilibre entre les liens en dofollow et en nofollow, il faut des 2 types de liens externes.

 

En général les commentaires sous les articles sont par défaut en nofollow. Certains disent qu’il vaut mieux les passer en dofollow pour inciter ses lecteurs à commenter vu que cela favorisera leur référencement, mais je préfère avoir des commentaires de qualité et éviter les mots-clés du style « référencer son site » à la place du nom. Ca m’évite de dire « Bonjour référencer son site, merci pour ton commentaire » !

En plus, si on renvoie des liens en dofollow vers les sites spammeurs qui auraient commenté nos articles, on risque d’être pénalisé par Google. (Bon ok, on peut utiliser l’extension Akismet contre les spammeurs aussi.)

Si vous souhaitez quand même mettre vos commentaires sur votre blog en dofollow (pour avoir plus de commentaires par exemple mais bon, je ne pense pas que ça change énormément), il existe des extensions comme Dofollow.

 

Sur le site et blog des autres :

Lorsque vous visitez un blog par exemple et que vous laissez un commentaire, il faut que le lien soit en dofollow pour être pris en compte pour le référencement, comme vu plus haut. Idem pour les autres liens comme dans la blogroll ou bien dans un article.

Sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, les liens sont en nofollow donc si vous faites des liens vers vos articles, ça ne joue pas vraiment pour votre référencement (en tout cas pas directement car le fait d’être présent sur les réseaux sociaux est aussi un autre critère positif pour Google, de même que le nombre de visites). Par contre, les liens sortants de Google+ sont en dofollow : à bon entendeur…

 

Quels sont les risques à ne pas respecter les recommandations de Google ?

Le risque de faire de la vente de liens par exemple, c’est-à-dire être payé pour mettre des liens (en dofollow) vers d’autres sites, et en général le risque de ne pas respecter tout court les recommandations de Google, est de voir son site complètement désindexé sur son moteur de recherche.

Etant donné que les recherches Google représentent 50% des visites d’un site en moyenne, en gros le fait de ne pas être référencé nous ferait perdre la moitié de notre trafic

Voici un lien pour lire les recommandations de Google au sujet du nofollow.

 

Comment utiliser ces balises nofollow et dofollow ?

Les attributs nofollow et dofollow sont utilisés dans les liens html. Il faut donc que vous puissiez modifier votre article (ou votre blogroll etc.) en mode html.

Le code est le suivant :

Capture d’écran 2014-08-01 à 19.54.49

Cela donne en visuel : conseils pour blogueuse

  • En vert foncé : vous avez l’adresse web à laquelle vous voulez faire pointer le lien.
  • En rose : une balise qui indique qu’il faut ouvrir le lien dans un nouvel onglet. Si vous voulez ouvrir le lien dans la même page, il suffit de supprimer target=’ ‘blank’ ‘, ce qui donnera

Capture d’écran 2014-08-01 à 19.55.13

  • En rouge : c’est le fameux attribut nofollow dont on parle. Pour faire un lien en dofollow, il suffit de supprimer rel=’ ‘nofollow’ ‘ car un lien est par défaut en dofollow. En fait, l’attribut rel=’ ‘dofollow’ ‘ n’existe pas, on ne peut pas rendre un commentaire nofollow en dofollow par exemple.
  • En vert clair : il s’agit de l’ancre, c’est-à-dire le texte qui apparaît sur le lien et sur lequel on clique.

 

Il est important de bien choisir son ancre car écrire « conseils pour blogueuse » fait que la page vers où pointe mon lien sera plus pertinent si un internaute recherche ce mot-clé là. Le fait d’écrire « lire cet article » permettra bien sûr d’avoir un backlink quand même, mais sera moins pertinent.

 

Vous pouvez modifier vous-même ces liens html dans le texte (pour WordPress, il faut aller dans l’onglet « Texte » en haut à droite de l’éditeur d’article), ou bien télécharger des extensions telles que Ultimate Nofollow qui vous faciliteront la tâche (il suffira de cliquer sur nofollow lorsque vous créerez un lien).

trucs-de-blogueuse---nofollow-et-dofollow-2

 

Comment vérifier que les liens sont en dofollow ou nofollow ?

Il est intéressant de savoir si les liens sont en dofollow ou nofollow pour vérifier :

  • sur notre blog que les liens sont tels que nous les avons définis,
  • sur les autres blogs et sites si leurs liens sont en nofollow ou dofollow (par exemple si on veut y laisser un commentaire pour le référencement).

On peut utiliser pour cela un module associé au navigateur Internet : j’utilise par exemple SEO Quake pour Chrome. Il existe aussi pour Firefox, Opéra et Safari (les liens de téléchargement sont en-dessous du bouton pour Chrome).

 

Une fois le plugin téléchargé, le bouton s’affiche à droite de la barre d’url, cliquez dessus pour l’activer (« Enable » en anglais).

Ensuite dès que vous visiterez un site, vous verrez que tous les liens nofollow seront barrés.

 

En conclusion

Je fais un petit récapitulatif car l’article est un peu long (mais il fallait que je vous explique aussi le pourquoi du comment).

Pour ma part, j’utilise le dofollow pour les liens suivants :

  • automatiquement sur mes menus,
  • dans mes liens internes vers les autres articles de mon blog,
  • dans les liens externes vers les blogueurs qui écrivent un article-invité sur mon blog (c’est la moindre des choses et c’est pour ça que je vous encourage à y mettre des ancres optimisées),
  • dans les liens externes de certains sites.

Et j’utilise le nofollow pour les liens suivants :

  • vers mes profils de réseaux sociaux,
  • dans mes articles, vers la majorité des sites auxquels je fais référence,
  • dans les commentaires de mes articles.

 

A vous de jouer

Et vous, est-ce que vous utilisez l’attribut nofollow pour vos liens ? Est-ce que vous autorisez les liens en dofollow pour les commentaires de vos lecteurs ? Partagez avec nous vos stratégies pour référencer votre blog!

 

X

Mot de passe oublié ?

Ou créez un compte

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.