Plus de visiteurs, plus d'inscrits sur votre blog !!

Accédez à la bibliothèque de ressources gratuites pour blogueuse 

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide de 36 pages sur le référencement : je vous explique comment référencer votre blog en 20 étapes.
Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.
Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Je vais laisser la parole à Nassim du blog BosseChezToi.com, qui va nous raconter son quotidien et les coulisses de sa vie de papa, blogueur, guitariste, sportif, entrepreneur… Vous verrez tous les avantages et les inconvénients (?) de travailler de chez soi.


Si le titre de cet article vous rappelle quelque chose…

Ne vous inquiétez pas, c’est normal 😊

Je me suis grandement inspiré de cet article publié par Mia il y a quelques semaines : je suis maman, blogueuse, guitariste, sportive et bien d’autres…

Je me suis totalement retrouvé dans l’article que j’ai lu…

Et probablement vous aussi.

Parce qu’il touche à un vrai sujet.

La réalité de la vie d’une blogueuse.

Et là je me suis dit…

Au lieu de parler de techniques ou d’outils en rapport avec le blogging, pourquoi ne pas vous parler de la réalité.

Ma réalité.

(Vous ne le savez pas encore, j’ai également la chance de pouvoir vivre de mes blogs).

Car derrière les paillettes que l’on nous présente, il y a les difficultés, les challenges et parfois… les moments de doutes.

Du coup ?

J’ai écrit cet article pour vous montrer l’envers du décor. Ce qu’il y a de fun (et de moins fun) dans le quotidien d’un blogueur.

Pour que cet article puisse vous être encore plus utile, vous trouverez quelques petits conseils pour vous aider à réussir votre aventure blogging.

Le programme vous convient ?

C’est parti !

 

Il n’y a pas si longtemps…

Permettez-moi de prendre quelques lignes pour me présenter.

Je suis Nassim, 36 ans, marié deux enfants.

Depuis environ 2 ans, je vis des revenus que me procurent mes différents blogs.

Et ça, c’est plutôt chouette.

Très chouette même.

Mais ça n’a pas toujours été le cas.

Il n’y a pas si longtemps…

J’étais encore cadre dans une grosse boîte pharmaceutique.

J’ai d’ailleurs passé 13 ans de ma vie pour ce type d’entreprise.

Et rétrospectivement parlant…

Les dernières années étaient horribles.

Je ne supportais plus de mettre ma cravate le matin.

Je ne supportais plus de jouer au cadre modèle.

Je ne me supportais plus.

Quand je rentrais fatigué et que j’avais plus de temps pour mes petits, je me détestais.

Quand j’avais trop mal au dos pour me baisser et jouer avec des petites voitures.

J’étais épuisé.

Épuisé, car je savais quelle était la solution.

Le web.

Le blogging.

Travailler de chez moi.

Ces sujets vous parlent aussi ?

J’étais épuisé, car je travaillais sur mes blogs en parallèle.

Et avec 2 petits en bas âge, c’est tout de suite une autre histoire.

J’avais l’impression de passer à côté des meilleurs moments de ma vie !

Et puis il y a pratiquement 2 ans, j’ai décidé de quitter mon job pour me consacrer au web.

 

Comment la transformation s’est faite…

J’ai toujours su qu’Internet était la voie.

Vous aussi ?

Une voie qui mène vers une nouvelle forme de travail. Plus de possibilités. Et plus de flexibilité.

Le savoir c’est bien, mettre la théorie en pratique c’est mieux.

Et tout ne s’est pas fait en une étape.

Mon premier blog date de 2011, ma démission en 2017.

Entre temps ?

Des tentatives.

Des échecs.

Un abandon.

Des larmes (j’exagère à peine).

Et puis à force de persévérance et de remises en cause… les choses changent.

Le trafic augmente. Les prospects deviennent plus réceptifs. Le chiffre d’affaires augmente et devient plus stable.

Et puis un jour.

On dépose sa démission sur le bureau de son chef.

Vous vous souvenez du : « Au revoir, au revoir président » ? 😊

 

Ma vie aujourd’hui…

Je vous l’avais promis, je vais vous faire passer de l’autre côté du décor.

Pour voir à quoi ressemble le quotidien.

C’est parti.

 

Déroulement d’une journée type

  • 5 h — Mon réveil sonne. Je suis du matin. Je prépare mon café. J’ai 2 heures de temps pour travailler sur le sujet qui me demande le plus d’énergie : la création de contenu ! Rédaction d’articles, amélioration d’articles, newsletters, formation … Ma to-do-list est énorme.
  • 7 h 15 — Je file chez le boulanger.
  • 7 h 30 — Tartines (pour les petits) préparées.

trucs-de-blogueuse-papa-blogueur-nassim-1

  • 7 h 30 — Les petits ne sont pas encore debout… je sens que ça va être speed.
  • 7 h 45 — Je réveille les petits. Ils n’ont pas le temps de bien ouvrir les yeux que je suis déjà en train de leur enfiler leurs habits.

(Ma femme, elle se prépare tranquillement).

Après tout, ELLE a de vrais horaires de travail !

  • 8 h 45 — Petits déposés. Ouf ! Direction mon bureau (chez moi). Ça m’amuse de voir que les gens se font beaux pour aller bosser, alors que moi un vieux t-shirt pourri (mais tellement confortable fait l’affaire).
  • 9 h 00 — De nouveau à mon bureau. 2ème café ingurgité. Au programme ? Création de contenu toujours. J’aime bien faire ça le matin.
  • 9 h 15 — Tiens ? il y a quoi de sympa sur YouTube ? Concentre-toi…
  • 10 h — J’ai faim. Oublie ce frigo…
  • 10 h 55 — J’ai encore faim. Coucou le frigo.
  • 11 h 00 — Généralement j’aime bien avoir à ce moment-là mes séances de coaching ou des appels pour développer mon réseau / trouver des clients.
  • Il faut croire que plus les sujets sont importants, plus les creux dans l’estomac sont importants !
  • 12 h — Pause… batterie.
  • 12 h 10 — Je suis nul, j’arrête. Pause déjeuner.
  • 12 h 40 — Petite sieste réparatrice de 30 minutes. Se lever à 5 heures du matin c’est bien, mais ça a des conséquences.
  • 13 h 10 — Troisième café. C’est reparti. Au menu de l’après-midi, des sujets un peu plus légers que la matinée. Généralement j’aime bien utiliser les après-midis pour travailler pour le compte de mes clients.
  • 15 h 30 — Je ne suis plus productif. Passage par la salle de sport (2 à 3 fois par semaine). Il faut bien bouger un peu et gommer les conséquences d’un frigo qui s’ouvre trop.
  • 16 h 45 — Je file récupérer les petits.

Zut !!

J’ai oublié de ranger un peu. J’ai oublié aussi de poster une ou deux lettres. J’en connais une qui va râler… (encore).

Pourtant j’étais au travail toute la journée moi aussi !

trucs-de-blogueuse-papa-blogueur-nassim-2

C’est reparti.

  • 17 h 10 — Vélo, foot, cache-cache 😊
  • 17 h 30 — Les petits voisins débarquent pour jouer avec mes petits. Ils vont encore vouloir jouer au foot. Tous contre moi 😊
  • 18 h 25 — « Mais pourquoi vous pleurez ? J’ai le droit de gagner des fois ! »
  • 18 h 30 — Je prépare le diner (parfois). Au menu ? les délicieuses pâtes viande hachée de Papa !
  • 20 h 30 — Le moment de l’histoire. Et dire qu’à une époque je rentrais souvent à 20 h 30 à la maison !
  • 21 h 30 — Je m’installe un peu à mon bureau. Je boucle des petits trucs et prépare mon planning pour demain. Mon dernier a du mal à dormir, et je laisse lâchement ma femme s’en occuper 😊

 

Côté travail…

Je n’ai pas encore parlé du travail en lui-même.

Dans les faits, mon temps est réparti autour de 4 axes :

  1. La création de contenu.
  2. La promotion de mon site / obtention de backlinks.
  3. Exécuter mes contrats de consulting / prestations de service actuels.
  4. Prospection pour de nouveaux contrats.

Tous ces sujets sont cruciaux.

Et franchement… c’est pas simple 😊

Vu le déroulement de mes journées, c’est un challenge de tout caser sur un agenda.

Clairement, il y a des journées plus frustrantes que d’autres.

Souvent à force de vouloir être sur trop de fronts, on finit par n’être efficace nulle part.

Travailler chez soi, c’est avoir un agenda flexible, mais qui peut être pulvérisé au moindre imprévu.

Travailler pour soi, c’est aussi accepter d’avoir un peu la trouille.

Quand le chiffre d’affaires est encore en phase de stabilisation, ou que les ventes ne décollent pas assez vite, c’est spécial comme sensation !

Mais au final… ça va 😊

Mon ex… patron ne me manque pas.

Et puis, j’aime bien mon bureau 😊

trucs-de-blogueuse-papa-blogueur-bureau-nassim-2

 

7 conseils pour transformer (un peu, beaucoup, passionnément) votre vie

Ça m’a demandé des années pour réussir à présenter ma démission à mon chef.

Et de pouvoir mener une vie qui se rapproche beaucoup plus de mes valeurs.

Et faire face à d’autres challenges 😊

Du coup, voici quelques conseils qui m’auraient fait gagner du temps.

Et qui j’espère vous seront utiles dans votre projet et pour votre quête d’une vie plus épanouie.

 

1. Ne lâchez jamais, jamais rien

Comment dire sans vous heurter.

Si vous avez envie d’entreprendre, je ne vois aucune raison valable pour que vous ne le fassiez pas sur le web.

Voilà, c’est dit.

Après tout, en vous lançant sur le web :

Vous réduisez l’investissement de base.

Vous réduisez les risques.

Vous pouvez travailler d’où bon vous semble.

Vous réduisez le volet paperasse et démarches.

Vous augmentez votre potentiel gain.

Pour un budget dérisoire, vous pourrez avoir un site prêt à l’emploi.

N’allez pas me sortir la phobie technique !

Tout est devenu simple aujourd’hui. Toutes les explications sur le côté technique sont disponibles sur le web. Que ce soit des tutos ou des vidéos.

Vous allez devoir bien trouver la bonne idée et travailler pour la développer, mais chaque chose en son temps.

Ces articles devraient vous aider à y voir plus clair.

 

2. Soyez flexible avec vous-même

Voilà, c’est fait.

Vous avez organisé votre agenda pour pouvoir consacrer un peu de temps au projet que vous voulez lancer.

C’est serré, mais ça tient. Vous êtes content.

La semaine s’annonce bonne.

Paf !

Changement de programme.

Un des enfants est malade, vous devez l’amener chez le docteur.

Vous manquez d’énergie le soir pour travailler alors que vous aviez prévu de le faire.

Vous vous rendez compte qu’un truc intéressant passe à la télé et vous vous oubliez en face.

La liste peut être très longue lorsqu’il s’agit d’imprévus.

Forcément, quand vous faites le bilan de votre semaine, vous avez envie de pleurer.

Vous avez raté pas mal d’objectifs.

Dans certains cas, c’était votre faute. Dans d’autres non.

Au final le résultat est le même. Votre projet n’avance pas.

Ce n’est pas grave ?

Avez-vous fait votre maximum ?

Plus ou moins.

La seule chose qui compte sera votre capacité à redémarrer la semaine d’après avec autant voire plus de motivation, et garder à l’esprit pourquoi vous avez foiré celle qui vient de s’achever.

Est-ce que cette semaine qui démarre va être parfaite ? Probablement pas.

Le truc c’est de ne pas lâcher et de corriger petit à petit ses erreurs. Ça demande du temps, mais entre temps, vous avez une chose à faire….

Ne pas lâcher !

En parlant de ça justement…

 

3. Renforcez votre mental

C’est quand même bizarre.

Que feriez-vous en premier si vous deviez préparer un marathon ?

Probablement, vous entrainer dur des mois à l’avance.

Le but ?

Ne pas avoir les jambes qui flanchent pendant que vous parcourez la dizaine de kilomètres de la course.

Si vous êtes d’accord avec le principe d’entrainement pour ne pas flancher, pourquoi alors ne pas entrainer la chose qui flanchera en premier si vous préparez un projet ?

Votre mental.

Renforcer son mental est quelque chose de simple.

Vous avez la possibilité de lire des livres, ou de regarder des vidéos.

Un mental se travaille sur la durée. Ne vous arrêtez pas après le premier livre ou la première vidéo !

 

4. Réveillez-vous plus tôt

Oui, parfois un livre peut changer la vie.

C’est le cas du best-seller de Hal Elrod « The Miracle Morning ».

En avez-vous entendu parler ?

En gros, l’auteur du livre à une thèse très simple.

Vous pouvez reprendre le contrôle de votre vie, mener à bien vos projets en vous levant chaque jour à 5 h 30 du matin.

Pourquoi mettre son réveil aussi tôt ?

Gagner 1 h 30 sur votre journée avant qu’elle ne démarre.

L’idée n’est pas de commencer la journée de travail plus tôt.

Vous devez consacrer ce temps à vous-même et à votre développement (lecture, méditation sport…).

Testez cette méthode. Vous allez être plus que surpris des résultats.

 

5. Trouvez des solutions… même quand elles ne sont pas parfaites

Je suis sûr, et n’allez pas me dire le contraire.

Vous avez certainement des opportunités cachées dans votre agenda.

Je vais vous le prouver ?

Permettez-moi de vous poser quelques questions :

À quelle heure vous levez-vous le matin ?

Combien de temps passez-vous dans les transports ?

Combien de temps en moyenne regardez-vous la télé ?

Et votre smartphone dans tout ça ? Vous le gardez dans les mains combien de temps ?

J’ai sacrifié ma pause déjeuner pour travailler sur le lancement de mes différents sites web.

Je vous l’ai dit plus haut, être pris par les obligations de la vie, je connais. J’ai mis un temps fou à mettre en place des choses toutes simples que je vais partager avec vous.

Me lever plus tôt pour travailler un peu dans le calme.

Écouter des vidéos de motivation ou des formations pendant que je conduisais. C’est moins fun que la musique, je vous l’accorde.

Déjeuner rapidement et récupérer 45 minutes de temps que j’ai pu consacrer.

Aller plus tôt au boulot pour avoir du calme et faire quelques recherches Internet pour mon projet.

Ce sont des petites actions, mais à force de répéter ce type de choses tous les jours, vous allez finir par obtenir des résultats !

Le mental se renforce, le projet devient plus mûr et vous réussissez enfin à aller de l’avant.

 

6. Appelez les renforts

Vous allez devoir être lucide.

Vous ne pourrez pas tout faire.

Que ce soit pour préparer ou lancer votre projet, votre journée n’est pas extensible à l’infini.

Demandez de l’aide.

Vous pouvez demander de l’aide autour de vous. Vous pouvez engager quelqu’un pour vous aider. Une personne à qui vous pourriez confier des missions ponctuelles.

Vous voulez des exemples ?

En voici 3 :

  • Une collègue à moi corrigeait mes premiers articles de mon blog.
  • J’ai engagé des étudiants pour préparer les premiers packs en droits de label privé. Je les ai ensuite vendu sur un site que j’ai créé… pendant mes horaires de bureau.
  • J’ai commandé des articles à un rédacteur indépendant et j’ai demandé à ma belle-sœur de les publier.

Trouvez du support autour de vous. Engagez des personnes en cas de besoin.

Soyez créatif !

 

7. Relevez-vous encore et encore

Je peux vous le prédire. Vous allez vous planter !

À un moment ou un autre, ça va vous arriver, que vous le vouliez ou non.

L’échec fait partie de la vie et il fera partie de vos projets.

C’est plutôt une bonne nouvelle.

Ça va tout de suite beaucoup mieux quand on se dit que ça fait partie du jeu.

Vous avez le temps pour une anecdote personnelle ?

Un jour après un énième piratage sur un de mes sites et une énième nuit blanche à cause du petit j’ai décidé de plaquer mes différents sites web.

Je n’y arrivais plus. C’était un burn-out.

Ça m’a demandé 18 mois pour me reconcentrer sur mes projets.

Vous vous rendez compte ?

Quel gâchis ! Quelle perte de temps !

J’aurais pu plaquer mon job beaucoup plus tôt si j’avais su m’accrocher au moment où les choses devenaient difficiles.

Ces mêmes dangers vous guettent. Vous êtes prévenus.

À chaque fois que vous allez trébucher, ne perdez pas de temps, relevez-vous.

 

C’est à vous !

Travailler chez soi et pour soi est une sacrée expérience.

Et en règle générale, c’est plutôt fun !

Mes journées sont pleines, mais j’ai du temps.

Du temps pour moi, et du temps pour mes proches.

(Vous noterez qu’à aucun moment je ne parle du côté argent 😉)

Car ce que je viens de décrire est beaucoup plus important.

Tout n’est pas toujours rose, clairement. Il y a des périodes de doutes et de stress. Ca se gère 😊

Une chose est sure, pour rien au monde je ne retournerai à ma vie d’avant.

Alors oui, réussir à devenir web entrepreneur demande du temps, des efforts et des sacrifices.

Mais ça en vaut sacrément la peine, je vous le garantis.

Permettez-moi à présent de vous poser une question.

Est-ce que cet article vous a parlé ?

Si la réponse est oui, j’ai une question beaucoup plus importante à vous poser.

Qu’allez-vous faire différemment après avoir lu cet article ?

C’est à vous.

On se retrouve dans les commentaires 😉

 

Nassim

Nassim Amisse est marié, deux enfants et web entrepreneur. À plein temps 🙂
Il vit des revenus que lui procurent ses différents sites web et il bosse de chez lui.
Il est notamment à l’origine de la Caverne DLP (un site de ressources en droits de label privé) et surtout d’un super blog sur le travail à domicile. 😉
Il aide également les entrepreneurs et entreprises à mettre en place et optimiser leurs tunnels de vente.