Téléchargez mon guide sur le référencement

Et recevez les derniers articles par mail
trucs-de-blogueuse-guide-referencement

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide de 36 pages sur le référencement : je vous explique comment référencer votre blog en 20 étapes.
Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.
Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Comme vous avez pu le remarquer, j’ai été un peu moins présente ces derniers temps. Mais comme le dit si bien MamLucile du blog Epuisement maternel, il faut savoir faire des pauses pour éviter de s’épuiser. Il ne faudrait quand même pas faire un burn out ! Après ses conseils pour recharger ses batteries cet été, voyons comment faire pour garder le rythme et continuer de bloguer avec plaisir.


Nous connaissons l’épuisement parental, un peu plus l’épuisement professionnel. Nous ignorons trop souvent qu’il peut se manifester dans tous les domaines. Les blogueurs ne sont pas épargnés. Passionnés, investis, nous passons de nombreuses heures les yeux rivés sur nos écrans, les doigts posés sur le clavier. Très vite, nous pouvons perdre pied, nous laisser emporter par notre fougue jusqu’à nous épuiser. Voici quelques conseils afin d’éviter l’overdose.

 trucs-de-blogueuse---bloguer-sans-s-epuiser-

Photo : Pixabay

Trouver le rythme qui vous convient

Il est important d’adapter son rythme de publication à son rythme de vie. Si vous travaillez 50 heures par semaine, que vos week-ends sont hyper chargés, il sera certainement trop ambitieux de prévoir cinq articles hebdomadaires.
De même, si vous sentez qu’à certaines périodes, vous avez besoin de diminuer la fréquence de publication, n’hésitez pas à le faire. Rien de pire que de se forcer à écrire pour en perdre le goût et l’inspiration puis surtout, diminuer la qualité de ses articles.
Je vois venir les pros du référencement qui me diront que pour être bien référencé, il faut publier régulièrement et ne pas changer son rythme tous les quatre matins. Certes, mais rien ne vous empêche de le faire de temps à autre sans en abuser, surtout si c’est pour continuer à proposer un contenu de qualité et ne pas perdre de l’audience, voire même en gagner.

 

Savoir faire des pauses

Comme dans tout métier, il est important de s’octroyer des périodes de prise de distance. Ce peut être un week-end, quelques jours, une semaine ou plus.

Ces moments permettent de mettre notre cerveau au repos. Bon, ok, je vous l’accorde, le cerveau d’un blogueur est en constante ébullition avec des idées qui lui viennent à tout moment, surtout à ceux où il s’y attend le moins… Mais, pendant ce temps, il fonctionne inconsciemment, c’est ce qui est important. Prendre du recul permet non seulement de se reposer, reprendre des forces et qui plus est de retrouver l’inspiration alors ne vous privez pas !

 

S’imposer des horaires

Penser blog jour et nuit sans répit est la pire des choses pour en arriver à l’épuisement. C’est aussi se couper du monde réel, de son entourage, de sa famille. Alors cadrez votre activité de blogueur. Nous sommes tous passionnés. Nos idées écrites sur notre bloc notes, nos doigts pianotant sur notre clavier, nous ne voyons pas le temps passer. Il y a toujours quelque chose à écrire, à améliorer, à modifier, un mail ou un message auquel répondre.

Si vous ne voulez pas vous essouffler à long terme, limitez vous en termes de durée quotidienne ou hebdomadaire, heure de fin maximale pour aller vous coucher ou passer à une autre activité, période de la journée, …
Personnellement, j’ai un seuil quotidien à partir duquel je n’écris plus de contenu de qualité et où les mots deviennent difficiles à trouver alors à quoi bon tirer sur la corde ?

 

Noter ses idées

C’est un bon moyen de se libérer l’esprit et surtout de ne pas oublier cette formidable idée de sujet pour un prochain article. Ayez toujours à votre disposition de quoi prendre des notes. Il s’agit, à nouveau, de pouvoir mettre son cerveau en mode pause pour lui redonner des forces.

 

Garder le plaisir de bloguer

Les blogueurs sont des passionnés des sujets qu’ils abordent, de l’écriture, de la communication. Nous prenons un grand plaisir à créer des articles à partir de toutes ces idées qui bouillonnent dans notre cerveau. Ce plaisir est notre carburant. Sans lui, nous ne serions pas autant investis, nos articles n’intéresseraient plus nos lecteurs et nos blogs n’auraient plus lieu d’être.
Alors puisque ce plaisir nous a permis de nous lancer, gardez le, choyez le précieusement. Dès que vous sentez qu’il est moins présent, prenez du recul, demandez vous pourquoi et agissez en conséquence.

 

Ecouter ses besoins et les accepter

Ne vous mettez pas la pression. Bloguez en vous respectant. Apprenez à vous connaitre sur le bout des doigts et adaptez votre manière de bloguer.

Vous sentez que vous avez besoin de déconnecter quelques jours ? Faites-le ! De nombreux outils vous permettront de programmer vos billets et de gérer leur publication sur les réseaux sociaux. Prévenez vos abonnés que vous ne pourrez leur répondre pendant quelques jours mais que vous ne les avez pas oubliés. Le tour est joué.
Au contraire, vous avez un besoin plus important d’écrire ? N’hésitez pas à publier quelques articles supplémentaires dans la mesure où vous avez suffisamment de sujets en réserve.

 

N’oubliez pas … Bloguez dans le respect de vous-même, avec plaisir et sans vous laisser griser par les statistiques. Ainsi, vous devriez aisément éviter l’épuisement…

 

A vous de jouer

Et vous, comment faites-vous pour garder le rythme et pour que bloguer reste avant tout un plaisir ? Partagez vos astuces dans les commentaires ci-dessous !

 

 

MamLucile [Epuisement Maternel]

MamLucile, la trentaine, passionnée par la toile, maman de deux loulous. Son cheval de bataille ? L'épuisement maternel. Son objectif ? Briser le tabou, délier les langues, redonner le sourire et informer sur le sujet.
Voir son blog
X

Mot de passe oublié ?

Ou créez un compte

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.