Téléchargez mon guide sur le référencement

Et recevez les derniers articles par mail
trucs-de-blogueuse-guide-referencement

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide de 36 pages sur le référencement : je vous explique comment référencer votre blog en 20 étapes.
Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.
Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Je laisse la parole à Céline du blog Mamtrepreneure. Elle nous explique dans cet article comment s’organiser quand on devient maman alors qu’on travaille à son compte. Je vis ce bonheur depuis plusieurs mois déjà et c’est en effet un vrai challenge ! Merci à toi Céline pour tous ces conseils judicieux.


Devenir maman est une des plus belles choses qui puissent nous arriver dans la vie. En étant indépendante, c’est une situation qui peut amener beaucoup d’inquiétude.

Être salariée est effectivement beaucoup plus simple. Il y a le maintien de salaire, l’impossibilité de se faire licencier avant, pendant ou même quelques mois après le congé maternité.

 

Mais pour les indépendantes ou freelances, les choses sont plus compliquées. On se dit tout de suite que l’on ne va pas pouvoir s’arrêter longtemps car il faut que l’argent rentre. En plus, le congé maternité est beaucoup plus court, moins bien rémunéré et il faut réussir à garder les clients. Donc tout nous pousse à minimiser cette période.

 

Alors on fait comment?

 

L’important n’est pas tant dans le temps du congé mat mais plutôt dans les nouvelles priorités qui accompagnent la vie de maman entrepreneure quand bébé est là.

Evidemment rien n’est impossible, bien au contraire. D’ailleurs, on lit partout que la clé du succès c’est l’organisation. C’est vrai, mais pas que.

 

Etre maman, c’est un peu comme gérer son business justement. On trouve des solutions aux problèmes, toujours. On essaie de suivre le plan, on tente d’anticiper au mieux, on gère l’imprévu et on prend des risques.

 

La vie quoi !

 

Je vais vous montrer comment la grossesse peut nous aider à nous préparer. Comment s’organiser pendant le congé maternité pour reprendre son activité en douceur tout en conservant les clients avec qui on souhaite travailler.

 

trucs-de-blogueuse-ordinateur-doudou

 

Vous devenez maman, votre business aussi

Le changement radical qui s’opère dans votre corps sera aussi radical pour votre business si vous souhaitez concilier votre vie pro et votre nouvelle vie de parent.

Donc comme pour bébé, vous avez 9 mois pour préparer votre business à sa future nouvelle vie.

Il ne sera plus votre seul enfant, il attend un petit frère ou une petite sœur, qui prendra certainement plus de place que lui.

 

Si comme moi vous choisissez de lier votre vie de maman à votre business alors il devra s’intégrer dans votre vie sans la bouffer tout en étant rentable.

C’est vrai, c’est un sacré challenge. Mais les risques font partie de l’ADN des entrepreneurs, non?

 

Se préparer pendant la grossesse

Cette période est idéale pour optimiser votre trésorerie afin de pallier aux possibles baisses de revenus durant votre congé mat.

Prendre plus de clients sur une courte période ou augmenter ses tarifs sont des pistes pour augmenter votre tréso rapidement.

 

Le 2ème trimestre est réputé pour être celui où on a le plus la pêche. Alors mettez le coup de boost. Débarrassez-vous de toutes les corvées et autres tâches rébarbatives à la maison tant que vous avez la pêche.

Pour votre blog, écrivez des articles de blogs en avance et programmez leur parution pendant votre congé. Ainsi vous gardez la régularité tant nécessaire aux blogueurs.

Mettez aussi votre énergie à la création de process adaptés à vos nouvelles priorités et automatisez-les.

Regroupez les tâches. Travaillez donc plus efficacement.

 

Si vous vous inquiétez de savoir comment votre entreprise s’organisera une fois que bébé sera né, il est donc nécessaire de le planifier au plus tôt.

Faites une to-do list avec tout ce qui doit être fait, tous les projets prévus. Même si vous ne savez pas qui (vous ou quelqu’un d’autre) pourra accomplir toutes ces tâches, vous gagnerez en clarté.

Cela vous aidera à savoir ce qui peut être réellement fait et ce qu’il faudra mettre de côté voire abandonner dans un premier temps. Vous saurez alors quelles tâches devraient être déléguées.

 

Déléguer pour mieux se reposer

Un des grands avantages de bosser à la maison est de pouvoir s’aménager des temps de repos à la carte.

J’entends les réactions : « du repos, non mais elle rêve ! elle croit que j’ai les moyens de me reposer ? l’argent ne va pas rentrer tout seul, etc. »

 

Le repos, est-il un gros mot pour les entrepreneures ?

 

Je dis non, non et non ! Au contraire, un bon repos surtout enceinte permettra de mieux travailler, en moins de temps. Vous serez plus productive.

 

Pour vous aider à prendre ce temps de repos et préparer la suite de l’aventure, déléguer certaines tâches est la bonne solution.

Grâce à votre to-do list vous saurez quoi déléguer.

 

La 1ère personne qui doit être mise à contribution est votre conjoint.

Dans la mesure où sans lui la grossesse ne serait pas, et comme il ne supporte pas les effets de ladite grossesse, il doit servir à la maison ou pour le business ou aux deux.

Il y a toujours une tâche ou une autre qu’il peut faire pour vous soulager. Et s’il ne sait pas comment, il est temps qu’il apprenne, que vous le formiez.

 

Si vous avez une boutique en ligne, il peut s’occuper de l’emballage et des envois.

Pour votre blog il peut planifier vos publications sur les réseaux sociaux, trier vos mails, etc.

Il peut aussi prendre en charge une partie de l’entretien de la maison si ce n’est pas déjà le cas.

 

Si vraiment votre conjoint ne veut pas faire partie de votre vie pro pendant votre grossesse (ce qui est bien dommage) alors songez à collaborer quelques heures par semaine avec une assistante virtuelle indépendante.

 

La plupart travaillent à distance mais celles de votre région se déplacent aussi sur site. Leurs tarifs sont très abordables (entre 25€ et 35 € l’heure).

Comme elles sont freelances elles aussi, elles connaissent l’importance de garder les clients. Majoritairement des femmes, elles comprennent aussi vos contraintes.

 

Si votre budget ne le permet absolument pas, peut-être acceptera-t-elle un échange de compétences entre les siennes et les vôtres. On est dans l’ère du collaboratif, il faut tenter. Certains groupes Facebook proposent ce type d’échanges.

 

Le congé maternité est-il synonyme d’arrêt total d’activité?

Si vous êtes micro-entrepreneure, comme une grande partie des freelances débutantes, légalement, vous devez vous arrêter au minimum 44 jours dont au moins 2 semaines avant la date présumée d’accouchement. Pour cette interruption d’activité, vous touchez une allocation selon votre CA.

Ce temps minimum d’arrêt total peut être augmenté selon vos choix en suivant le carnet de grossesse délivré par le feu – RSI, maintenant Sécurité Sociale des Indépendants.

Je vous laisse voir les détails des montants et des périodes possibles sur le site de la SSI qui pour une fois est assez clair.

(Si vous êtes sous un autre statut, je vous laisse vous rapprocher de l’organisme qui gère votre assurance maladie.)

 

Durant ces 44 jours on ne peut légalement pas travailler.

 

En dehors de ces 44 jours d’interruption d’activité, la SSI vous donne la possibilité d’avoir allocation de repos maternel qui laisse la possibilité de travailler et de facturer. Elle compense la réduction d’activité liée à la grossesse et à la naissance.

Il y a 2 versements. Le 1er en fournissant la feuille d’examen prénatal du 7ème mois (donc pour une activité réduite jusqu’à 2 semaines avant l’accouchement présumé) et un 2ème en envoyant le certificat de naissance (pour une reprise lente 1 mois après la naissance). Le montant est lié au chiffre d’affaires. Au-dessus de 3862,80€ de CA, vous touchez (en deux fois) 3311€, en-dessous de ce CA, vous touchez 331,10€. Ouai, la différence est biggg ! Et oui, la SSI ne simplifie pas l’administratif pour les futures mamans micro-entrepreneures.

Le congé maternité, selon la SSI, est un mix d’arrêt total d’activité et d’activité diminuée.

 

Dans tous les cas vous n’y arriverez pas seule.

 

Faites vous aider avec bébé ou dans votre business

Il faut vous dégager du temps pour vous reposer, vous occuper de votre tout petit, de vous et de votre business.

Même si beaucoup de femmes ont des allures de Wonder Woman, se faire aider n’est pas un vilain défaut.

 

Le soutien des proches est indispensable au même titre qu’il l’est pour la création de votre entreprise. Dans un article de mon blog, j’explique ici l’importance du soutien d’au moins un proche pour créer son business.

 

Encore une fois le conjoint a un rôle crucial à jouer.

Sollicitez-le, n’hésitez pas ! Si vous n’avez pas fait votre bébé toute seule, c’est aussi sa responsabilité d’être acteur dans le début de vie de votre enfant à tous les 2. Sachez lui expliquer, communiquez.

 

La famille proche si elle habite près de chez vous peut être d’une grande aide pour le bébé ou le ménage, les courses etc.

 

Si vous avez délégué des tâches administratives à une assistante indépendante avant la naissance, continuez cette collaboration, vous vous y retrouverez très vite financièrement.

 

Profitez du congé maternité

Quand je lis les retours de beaucoup de mamans entrepreneures, je constate qu’elles se sentent souvent seules et perdues face à la nouvelle organisation qui s’impose à elles.

 

Elles n’ont souvent pas anticipé parce qu’elles ont voulu bosser comme des folles jusqu’au bout sans prendre le temps de la réflexion. Elles répondent aux coups de fil des clients avec le nourrisson au sein moins de 24 heures après l’accouchement !

 

Sérieusement, c’est ça devenir maman?

 

Or pour se sentir le moins submergée possible, prendre le temps de la réflexion est indispensable.

 

Certes il y a ce “bébé” qui est votre entreprise que vous ne voulez et ne devez pas laisser tomber, mais il y a ce petit être que vous avez porté en vous pendant 9 mois et qui vient de naitre. Il a uniquement besoin de tout votre amour.

 

Comme le congé maternité des entrepreneures est court, pourquoi ne pas en profiter un max pour faire connaissance avec votre nouveau moi et votre bébé?

Ces quelques semaines passent à une vitesse grand V et ne représentent rien dans une vie.

 

Aller à la rencontre de votre bébé vous apprendra bien des choses sur vous-même. Cela vous donnera une nouvelle perspective sur la gestion de votre entreprise.

Vous devenez la dirigeante d’une nouvelle entreprise et celle-ci sera pour la vie.

 

Vous devez donc tout faire pour profiter de ces 44 jours d’arrêt légaux, ce moment unique pour vous et votre mini-moi. Le reste n’est que organisation et gestion.

Si vous avez anticipé, votre business ne coulera pas pendant ces 44 jours.

 

trucs-de-blogueuse-tétine-bébé-ordinateur-maman-

 

Comment réussir son retour de congé mat ?

Ce n’est un secret pour personne que le maître mot est ORGANISATION. En tant qu’entrepreneure, on est sensée être très organisée, mais en devenant maman on porte le niveau d’organisation à son paroxysme. On a comme des pouvoirs magiques qui nous sont livrés en même temps que le bébé.

 

Là aussi je vous entends “mais moi je suis pas du tout organisée, j’y arrive pas”. Je vous demande donc de voir les choses d’un autre point de vue.

Avant bébé, vos journées étaient bien remplies et vous aviez peut-être du mal à tenir vos deadlines. Maintenant que bébé est là, le problème n’a pas disparu, par contre vous gérez en plus la vie d’un tout petit.

Vous avez donc ajouté une charge de travail qui prend vos journées et vos nuits tout en tenant à bout de bras votre business. Si c’est pas de l’organisation, qu’est-ce que c’est ?

 

Aménagement du planning

Evidemment le meilleur moyen de ne pas trop s’y perdre est d’aménager son planning.

En plus de l’aide que vous devez solliciter pour avoir quelques heures de travail effectif dans votre journée, vous devez miser sur les siestes.

 

Non, le temps des siestes ne sert pas à faire le ménage, ou la lessive. Il sert ou à bosser à fond ou à faire soi-même une sieste. Comme les nuits sont souvent très courtes, vous devez vous ménager. Le manque de sommeil est le pire ennemi d’une maman entrepreneure. Donc une sieste de temps en temps ne tuera pas non plus votre business.

 

Si votre conjoint travaille, profitez du week-end pour qu’il prenne le relais avec bébé afin de vous consacrer à votre business.

Si vous ne faisiez pas déjà vos courses via un drive, il est temps de vous y mettre et d’envoyer votre moitié les chercher et les ranger.

 

Aménagez également votre espace de travail pour accueillir votre bébé. Transat, tapis d’éveil, nécessaire pour le change, etc. ayez tout à portée de main près de votre bureau.

 

Mon autre conseil : gardez vos soirées pour votre couple. En effet, l’arrivée d’un enfant chamboule votre vie et celle de votre couple. Il est nécessaire de garder un peu de temps pour vous 2 même si ce n’est qu’une heure devant la télé le soir… au début.

 

Quand votre petit bout aura quelques mois, si les grands-parents ou votre famille ne vivent pas près de chez vous, vous pourrez envisager une demi journée ou deux par semaine en halte garderie ou crèche ou autre mode de garde.

Il ne s’agit pas de ne pas assumer votre rôle de mère mais de trouver un juste équilibre entre être femme, mère et entrepreneure.

 

Faire des choix

Vous l’aurez remarqué dans votre vie de patronne, vous devez choisir constamment. Entre un fournisseur ou un autre, tel logiciel ou tel autre, ce collaborateur plutôt que celui-ci, être salariée ou créer son entreprise. Tout est question de choix.

 

Votre nouveau statut de maman entrepreneure n’échappe pas à la règle bien au contraire.

Vous pouvez choisir de tout accepter, de tout faire toute seule, d’être physiquement et psychologiquement épuisée et au bord du burn-out.

 

Ou alors

 

Vous choisissez de mettre en place une stratégie qui vous permet de vivre des journées plus sereinement :

  • Hiérarchiser les priorités est une première étape et mettre de côté le superflu.
  • Continuer à collaborer avec une assistante.
  • Trouver un mode de garde pour vous dégager du temps.

 

Oui certains choix représentent un investissement, pas forcément élevé mais un investissement quand même.

Vous gérez une entreprise aussi petite soit-elle, et comme toute entreprise, des investissements sont nécessaires.

 

Reprenons l’exemple de l’assistante indépendante.

Si vous la payez 2 heures par semaine à 30€/h soit environ 240€ par mois mais qu’elle vous fait gagner entre 8 et 12 heures de travail par mois.

Pourquoi 12 heures ? Parce que certaines tâches administratives lui prennent 2 fois moins de temps à elle qu’à vous.

Cela vous permet de prendre un ou plusieurs projets client que vous facturez au total minimum 250€ pour couvrir la dépense, mais certainement plus pour aussi gagner votre vie.

Si vous la prenez pour vous occuper de votre bébé, demandez-vous combien vous aurait coûté un mode de garde en remplacement de ces heures que vous auriez effectuées vous-même ? Sans compter les déplacements, les contraintes liées à tout mode de garde extérieur, etc.

 

Vos choix sont bien entendu aussi liés à vos clients. Ils sont la raison de vivre de votre business. Il faut donc opérer intelligemment pour les garder.

 

Comment réagissent les clients d’une maman entrepreneure ?

Que vous travailliez à distance ou en face à face avec eux, votre grossesse puis votre début de vie de maman entrepreneure vont impacter votre relation directe avec eux.

 

Les clients sont des êtres humains

Oui, oui je vous assure, ils sont faits de chair et d’os. Ils ont souvent eux aussi une famille et des enfants ! Incroyable, non ?

Alors la 1ère chose à faire lorsque vous êtes sûre de votre grossesse : annoncer votre grossesse.

Puis quand vous avez une idée plus précise de comment vous allez vous organiser, dites-le aussi.

 

Les clients sont comme les enfants, il s’éduquent. On vous dit qu’il faut parler à vos enfants même bébés pour les prévenir et ne pas les mettre devant le fait accompli. “Dans 5 min on arrête les dessins animés”. Les clients c’est pareil ! En les prévenant, ils acceptent beaucoup plus facilement la situation.

 

S’ils travaillent avec vous, en l’occurrence une femme, ils sont conscients que la maternité, les enfants font ou feront certainement partie de l’équation.

Il est donc impératif de montrer que vous assumez votre volonté de concilier vie pro et vie perso.

 

Cela faisait même certainement partie de vos intentions lorsque vous avez réfléchi à votre business : trouver l’équilibre entre ma vie et mon travail. J’en parle aussi dans cet article ici.

 

A l’époque où je n’avais qu’un enfant, je l’emmenais avec moi à certains rendez-vous. Je disais clairement qu’une des raisons pour moi d’être freelance était de pouvoir profiter de ma fille. J’avais essentiellement des clients hommes et cela n’a jamais posé de problème.

 

En conséquence, si un client n’accepte pas cette nouvelle donne, posez-vous la question de savoir si ce client est un bon client. Fait-il partie de votre cible ? Il y a fort à parier que non.

 

Choisissez vos clients

Dans ce cas, il vaut mieux ne pas accepter la collaboration.

Il est souvent plus sage de refuser une mission pour que cela ne porte pas préjudice à votre image, quitte à conseiller un autre freelance en qui vous avez confiance.

 

Il y a de nombreux clients potentiels. En étant votre propre patronne, vous avez le pouvoir de dire non.

Vous vous devez de travailler avec les clients que vous avez choisis. Se savoir comprise facilite la collaboration et laisse place uniquement à l’apport de compétences pour lequel vous êtes engagée.

 

Pour terminer

Vous aurez compris qu’être enceinte et chef d’entreprise est compatible tout comme être maman et patronne.

Ce n’est pas simple ni de tout repos mais profiter de vos bébés est une aventure incroyable.

Ne vous découragez pas, demandez de l’aide sans aucun scrupule et n’hésitez pas à déléguer au maximum.

Vous montrerez alors votre grande capacité à diriger votre entreprise et votre vie.

Vous montrerez que c’est vous la patronne.

 

Pour vous aider à optimiser votre temps, je vous offre un guide de productivité adapté aux mamans entrepreneures. Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici.

 

 

 

Céline [Mamtrepreneure]

Céline, pas encore la quarantaine, est une maman de 2 enfants. Elle vous montre que les mamans sont des chefs d'entreprise nées. Sur son blog, elle partage ses conseils et ses stratégies pour aider les mamans à développer leur entreprise sans sacrifier ce qui compte le plus pour elles : leurs enfants et leur famille. Atteindre plus de résultats tout en faisant moins, voilà sa conviction !

Les derniers articles par Céline [Mamtrepreneure] (tout voir)

error: Content is protected !!
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.